Pour prétendre à la neutralité carbone d’ici à 2050, les entreprises doivent s’efforcer de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. Pour y parvenir, il faut les réduire d’ici à 2030, freinant en parallèle le réchauffement climatique. Certaines mesures peuvent être mises en œuvre rapidement et à peu de frais, et peuvent réduire considérablement l’empreinte carbone d’une entreprise.

Baisser votre consommation électrique

Un des premiers points facilement analysable pour réduire l’empreinte carbone est la consommation d’électricité. 

A lire également : Comment facturer une prestation nettoyage ?

Est-il vraiment judicieux de chauffer à 22 degrés toute l’année ? Baisser ou monter votre thermostat d’un degré ou plus selon la saison vous fera économiser de l’argent sur votre facture, mais surtout, sur votre empreinte carbone. De même, baissez considérablement la température, pour les week-ends et les jours fériés.

Dans cet esprit, mettre un appareil numérique en veille après une utilisation prolongée est l’une de ces petites choses apparemment insignifiantes qui, lorsqu’elles sont combinées, peuvent avoir un impact important.  

A lire aussi : Commissaire de justice à Lyon : rôle et responsabilités

Si vous êtes de cet avis, éteignez tous vos appareils pendant les week-ends, les vacances et les périodes d’inactivité. Ces petits gestes vous permettent d’éviter de gaspiller les ressources énergétiques et font partie du processus de sobriété.

Des dispositifs efficaces, économiques et à faible émission de carbone, tels que l’éclairage éco-énergétique à base de LED, sont également importants.

Les entreprises peuvent aussi investir dans des technologies propres et des énergies renouvelables, comme les panneaux solaires, la géothermie et l’éolien.

Revoir son fournisseur d’électricité

Revoir son fournisseur en électricité est de rigueur pour réduire l’empreinte carbone. En effet, les entreprises ont un impact considérable sur l’environnement dû à leur consommation énergétique et leurs émissions de gaz à effet de serre. La réalisation d’un bilan carbone est donc une étape essentielle pour mesurer cet impact et agir pour le réduire.  

Internet pollue l’environnement, car il consomme de l’énergie pour faire fonctionner l’ensemble du système. Cela inclut une infrastructure réseau avec des centres de données 24h/24 et 7j/7, la 4G, la fibre optique et très prochainement la 5G. 

Ainsi, vous pouvez réduire les émissions de gaz à effet de serre de votre bureau en quelques étapes simples :

  • Commencez par réduire le nombre d’e-mails envoyés.
  • Enlevez l’option automatique : répondre à tous.
  • Optez pour des messageries instantanées pour des échanges brefs et rapides.
  • Faites régulièrement le tri dans votre boîte mail et vider la corbeille.
  • Évitez les signatures et les images systématiques à la fin d’un e-mail.
  • N’envoyez pas de pièces jointes trop volumineuses.
  • Utilisez FileVert un site qui transfert des fichiers de façon vertueuse et écoresponsable.
  • Et lorsque vous regardez des vidéos, baissez la qualité de visionnage.

Il est bon de faire attention à votre utilisation d’Internet. Cependant, privilégié du matériel remis à neuf ou de la location à l’achat de matériel neuf, c’est encore mieux. Des entreprises comme rzilient sont spécialistes sur ce sujet. Cela vous permettra de vous équiper d’une flotte IT reconditionnée intégrale pour tendre vers la sobriété numérique.

Réduire l’empreinte carbone des entreprises : enjeux et solutions